Les Fourberies de Scapin  
MOLIÈRE 

 METTEUR EN SCENE - ANTHONY MAGNIER

AVEC :
ELISA BENIZIO,  
BÉRÉNICE COUDY, 
MATTHIEU HORNUSS,
ANTHONY MAGNIER
ANTOINE RICHARD,
RONAN RIVIERE

CRÉATION MUSICALE : MATHIAS CASTAGNÉ

COSTUMES : MÉLISANDE DE SERRES

En l’absence de leurs pères partis en voyage, Octave, fils d’Argante s'est épris de Hyacinte, jeune fille pauvre et de naissance inconnue qu’il vient d’épouser, tandis que Léandre, fils de Géronte, est tombé amoureux de Zerbinette. Argante, père d'Octave revient en ville pour le marier. Aucune de ses liaisons n'était planifiée par les pères. Terrifiés par le retour de leurs pères respectifs, ils vont demander de l’aide à Scapin le valet de Léandre.

Ce dernier par différentes fourberies tente d’arriver à ses fins et de satisfaire Octave et Léandre. Mais malheureusement tout se retournera contre lui lorsque les personnages comprendront enfin la nature fourbe de notre cher Scapin.

AVEC LE SOUTIEN DE


VILLE DE VERSAILLES

FESTIVAL DU MOIS MOLIÈRE


ESPACE CULTUREL BERNARD DAGUES - LOUVRES
 
CENTRE CULTUREL JEAN VILAR - MARLY LE ROI 

THÉÂTRE LA GARENNE - LA GARENNE COLOMBES

 

Note d'intention 1/2 
 

L’envie de mettre en scène “Les Fourberies de Scapin” vient d’une joyeuse conjugaison de plusieurs désirs. Tout d’abord, cela faisait plusieurs spectacles que je mettais en scène sans être au plateau, j’ai trouvé ces expériences passionnantes et enrichissantes, mais aujourd’hui le comédien que je suis, a très envie de retrouver les planches et de s’amuser de nouveau avec ses camarades.

Ensuite, en juin 2022, j’ai monté pour le Mois Molière à Versailles “l’impromptu de Versailles” en réunissant différentes compagnies en résidence dans la ville. D’une part, j’ai rencontré une équipe de comédiens avec qui j’ai cette grande envie de travailler et ensuite, cet Impromptu (pièce que je connaissais mal et dans laquelle Molière se met lui- même en scène) m’a donné encore plus de raisons de continuer mon exploration de Molière.

photo_elisa_benizio.jpeg
photo-berenice_coudy.jpeg
photo-matthieu-hornuss_edited.jpg
download-1.jpg
photo_antoine_richard_edited.jpg
photo-ronand_rivière_edited.jpg

Note d'intention 2/2

Les Fourberies de Scapin est une des dernières pièces de Molière, pièce dans laquelle il renoue avec le théâtre italien. Le sujet n’est pas profond, le texte n’est pas en vers, les personnages ne sont pas originaux, mais il existe dans cette pièce un humour et une vitalité sans pareille. Molière s’amuse à l’écrire, s’amuse à jouer Scapin, s’amuse de tout et nous amuse, simplement sans artifice. Alors entouré de cette joyeuse équipe, c’est une version décalée, burlesque et pleine de vie que nous proposons, avec comme objectif suprême, de rire ensemble, encore et encore, peut-être pour que dans ces rires, nous puisions des forces communes pour affronter cette époque grisâtre et désenchantée.